Une toute autre culture

Aujourd’hui : magnifique journée ensoleillée et chaude. La journée débute : le groupe repasse du côté espagnol par le col du Portillon (1 293 m), qui porte bien son nom de point d’entrée en Espagne.  Au sommet, trois douaniers espagnols accueillent le groupe et demandent à Jonathan de retourner à Bagnères de Luchon pour apposer une plaque d’immatriculation sur la remorque.

Entre les deux pays, les Pyrénées, comme toute chaîne de montagnes qui se respecte, sont une barrière météorologique très efficace : le climat est plus sec et plus chaud du côté ibérique, parfois même aride! Mais les hautes montagnes sont aussi une barrière culturelle : langue, moeurs, traditions… La différence avec le voisin français est frappante pour nos cyclistes, ravis de découvrir une toute autre culture!

Il est temps de redescendre et d’attaquer le second col, beaucoup moins difficile mais plus long : 35 km pour atteindre le sommet de Puerto de la Bonaigua (2 072 m). ¡Arriba! (courage en espagnol)

Les paysages sont magnifiques et sauvages. En haut du col, le groupe profite du soleil pour prendre une petite pause et manger un bout, avant de reprendre la route pour les 50 km de descente qui les mèneront à leur hôtel à Sort, sous une température de 31 degrés qui réchauffe tout le monde!

Pensée du jour : « On ne taquine que les gens qu’on aime ». Et bien il y a pas mal d’amour dans notre groupe…. et certains en reçoivent plus que d’autres 😊

Josée, qui nous parle aujourd’hui des hommes de cœur
Des hommes convaincus qu’ils pourront changer le cours des choses, pour un avenir sans SP. Ils roulent par solidarité pour un ami dont un être cher est touché par la maladie, ils roulent pour leurs épouses, il roule pour son enfant…
J’ai cette chance de rouler à leurs côtés. Ils prennent soin de LA fille du groupe, ils me font rire, ils me coupent le vent, ils sont généreux et respectueux.
Chacun se soucie des autres membres du groupe, de leur bien-être et de leur sécurité.
Ces hommes forts, ces hommes d’affaires, ces hommes tout simplement qui ont le cœur sur la main et cette grande sensibilité, je suis fière de les côtoyer!
Une chose est sûre : cette traversée nous unit à tout jamais, car notre objectif est unique, trouver une CURE.

Publicités

Une réflexion sur “Une toute autre culture

  1. Julie dit :

    Wow! Oui Josée! J’en suis convaincue ils la trouveront la CURE!
    Bonne continuité avec tes hommes de coeur! 😄
    C’est magnifique! !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s