Trek de Karale à Nunartivaq et Sarqakajik

Tôt ce matin, le groupe laisse la plage derrière lui pour aller tâter du granit : une matinée toute en montée, sur la crête sublime qui mène à Nunartivaq par un col haut perché.

Le terrain n’est pas facile pour ces premières heures : moraine plus ou moins stable, dalles de roc, blocs… Et la montée est tout de même soutenue : une chance que les filles soient bien préparées!

L’impression de fouler des sols vierges et isolés du reste du monde est réelle. Pour sublimer le tout, Dominique (la porte-parole du groupe au téléphone) nous raconte que la météo est géniale et que les filles marchent en T-shirt et en camisole! Cependant, il y a beaucoup de mouches qui les dérangent… Mais heureusement, elles ne piquent pas.

Au col, la vue est magnifique et donne sur les glaciers alpins qui survivent toujours ainsi que sur le campement de la veille. Le guide Jean-Philippe les avait prévenues : c’est le paradis sur Terre et Dominique nous le confirme. La montagne derrière soi, la mer devant, tant d’images qu’elles n’oublieront jamais.

Direction la vallée glaciaire de Nunartivaq: depuis la plage de sable fin (si seulement l’eau n’était pas si froide!), le guide les mène le long de la mer et ses icebergs échoués, dans l’étroit fjord d’Ikateq, jusqu’au site de Sarqakajik, qui s’ouvre sur une belle vallée et un torrent magnifique.

Ce soir, le campement est monté sur la terrasse en surplomb du fjord.

Toutes les filles se portent bien et saluent leurs familles!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s