Première rencontre avec Jean-Philippe

À leur arrivée à Reykjavik, tôt ce matin, les participantes ont été transférées vers le petit aéroport national. Dominique nous raconte que l’avion qui devait ensuite les mener vers la côte est du Groenland a eu un gros retard. En effet, une surcharge de poids a contraint l’engin à se délester d’un peu d’essence, car aucun passager ne semblait prêt à renoncer à ses bagages jusqu’au lendemain.

jean_philippe_leblanc

Enfin le départ vers Kulusuk! Elles ont pu y rencontrer Jean-Philippe Leblanc, leur guide pour le séjour, également géographe, alpiniste… et boulanger! (photo ci-contre)

Les bateaux ont été chargés et nos quatre aventurières ont fait un nouveau trajet de 2 h 30 pour se rendre vers la tête du fjord Sermiligaq et Karale. En route, elles ont pu découvrir le dédale de fjords, d’icebergs, de sommets et de glaciers…

Bienvenue sur la côte est du Kalaallit Nunaat (Groenland en groenlandais)!

Karale carte.JPG

Ce soir, c’est leur première nuit sous tente! Mais pas n’importe laquelle… En effet, les filles ont la chance de dormir dans l’un des plus beaux sites de campement sous le 66° Nord! Elles profitent de la soirée pour se reposer avant le grand départ, en écoutant les derniers conseils et détails que le guide leur donne sur le déroulement des jours à venir.

Sonia
Sonia est une belle représentation de ce qu’est une aventurière. Alors qu’elle devait prendre elle aussi le départ pour le Défi Groenland SP pour lequel elle s’était beaucoup entraînée, une mauvaise chute l’a contrainte à annuler l’aventure. Qu’à cela ne tienne! En compagnie de son amie bordelaise Marie Odile, les deux battantes partent tout de même pour l’Islande! Nous vous donnerons également quelques nouvelles du duo de choc dans nos articles.

D’ailleurs, Sonia, qui arrive aujourd’hui à Reykjavik, souhaite faire passer un mot :

Un p’tit coucou de Reykjavik en cette journée bien spéciale du 19 juillet. Spéciale, parce que je viens tout juste de poser les pieds en Islande, mais aussi parce que c’est l’anniversaire du « bébé de la famille », Élise, troisième de la fratrie des enfants Carrière. Aujourd’hui, Élise a exactement la moitié de mon âge. Pourtant, ce moment semblait si loin la première fois que je l’ai tenue dans mes bras. Ça m’amuse beaucoup de penser que le thermomètre affiche à peu près la même température ici à Reykjavik que le jour de la naissance d’Élise à Gatineau… une quinzaine de degrés. Ce jour-là, dans l’Outaouais, il faisait très frais pour un 19 juillet. Ici, c’est normal. Vraiment étonnante notre planète.

Élise, je te souhaite un très bel anniversaire. Je t’embrasse tendrement en te serrant bien fort dans mes bras. Bises aussi à Shane et aux trois « boys ». Une grosse caresse à Julien, mon « chienchien » préféré!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s