Au coeur des plus hauts glaciers du monde…

Lever à l’aube pour ceux qui veulent faire l’ascension de Kala Pattar, adossé au Pumori, et contempler dans toute sa splendeur, une dernière fois, et de la plus belle façon, Sagarmatha… notamment son célèbre South Col.

everest-expedition

De là s’amorce une longue descente de retour jusqu’au point de départ, Lukla!

Longeant le glacier Khumbu et sa moraine, le groupe atteint son campement, dans la vallée du Khumbu, à Dingboche.

Publicités

Premier jour au camp de base!

L’émotion commence à grimper, alors que le groupe atteint le camp de base de l’Everest, véritable village éphémère d’où s’organisent les expéditions vers le plus haut sommet du globe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Camp_Base_Everest_KMA_2014 202Camp_Base_Everest_KMA_2014 205

En après-midi, les participants retournent au campement, dans l’ombre du mythique sommet, conquit pour la première fois en 1953.

Le camp de base est tout près!

Hier, Mélanie, Claude et la guide Chantal ont fait la traversée du Cho La comme prévu! Elle a été assez difficile à en croire Mélanie : ils ont d’abord fait 2 heures de randonnée le matin sous un beau soleil, puis un autre 2 heures pour se rapprocher du col. Ensuite, ils ont gravi une montée presque verticale pendant 1 h 30. Arrivés en haut, ils ont rencontré beaucoup de neige, qui a rendu la descente un peu difficile au début… Ils ont dû utiliser des cordes.

En tout, c’est un trek de 7 h que nos deux aventuriers ont fait! Ils sont quand même en forme, et surtout très contents d’avoir pu réaliser cet exploit.

Quand ils sont rentrés, il y avait beaucoup de neige : l’équipe locale a donc décidé qu’ils passeraient la nuit dans un lodge plutôt qu’en campement. En effet, en se réveillant ce matin, c’est 10 pouces de neige qui les attendaient : ils étaient contents de ne pas être en tente!

Ce soir (et oui, il est déjà 21 h au Népal), le groupe est encore plus en altitude mais tout le monde va dormir bien installé dans sa tente. Mélanie nous précise qu’ils mangent tous très bien : pop-corn, thé, biscuits, spring rolls… L’équipe locale prend bien soin d’eux!

Au moment où nous avions des nouvelles, Mélanie et Claude avaient rejoint Marie-Josée et Martin! La ligne a ensuite coupé… Nous aurons donc plus de nouvelles sur la messagerie vocale du bureau Lundi. On a tout de même eu le temps d’entendre qu’ils avaient vue sur le glacier de l’Everest! Justement, demain : départ pour le camp de base de l’Everest, où ils resteront deux jours. On se rapproche du géant…

L’impressionnant col du Cho La!

Pas encore de nouvelles du groupe aujourd’hui, mais il est certain que l’altitude rend le contact beaucoup plus difficile!

À l’aube, les aventuriers partent pour entreprendre la traversée du Cho La (5 330 mètres). 6 à 8 heures de trek sont prévues aujourd’hui!

La montée est raide mais la récompense est de la taille de tous ces géants!

Après avoir entamé la descente, ils retrouvent bientôt l’Ama Dablam.

Mais c’est surtout la vertigineuse face nord de l’Akaram Tse (6 423 mètres) qui se dévoile soudainement, captant tous les regards.

Quelles forces de la nature ont bien pu façonner de tels géants ?

Marie-Josée

Mon cher Sylvain, c’est fou comme on peut s’amuser et rire… quand c’est un autre qui vient de vieillir !  Alors, bienvenue dans le club des « 5 » ! Hé oui, tu es comme moi et PEDRO désormais un quinquagénaire !!! Je te souhaite le plus beau des anniversaires pour cette grande étape qu’est le demi-siècle et j’espère que tu vivras aussi bien ta deuxième partie que la première ! Gros, gros bisous xxx

Le groupe se sépare pour deux jours

Mélanie a réussi à nous rejoindre aujourd’hui pour nous raconter la journée.

Aujourd’hui, une randonnée de 4 heures permet au groupe d’atteindre le site de Cho La Phedi, aussi appelé Thangnak, au pied du col. Pour s’y rendre, une belle traversée (non technique) du glacier Ngozumpa les attend : un trek sans grande difficulté qui leur permet de lever les yeux et de se régaler pleinement des paysages!

Petit changement pour les deux prochains jours : le groupe sera séparé en deux. En effet, Marie-Josée a quelques mots de tête persistants depuis quelques jours. C’est l’effet de l’altitude. La guide Chantal lui a donc conseillé de redescendre de 1 000 mètres pour se réacclimater et se reposer. Elle sera accompagnée par Martin. Ensemble, ils rejoindront le reste du groupe dans deux jours.

Quant à Mélanie, Claude et la guide Chantal, ils s’apprêtent à traverser le col de Cho La (photo ci-dessous) demain : 5 330 mètres, 6 à 8 h de trek! Selon Mélanie, la journée s’annonce assez difficile et longue, mais « ça va bien aller ».

chola

Petit message de Claude : tout va bien, tout est sous contrôle. À Sylvie : je t’embrasse, j’embrasse les enfants, j’embrasse Minou.

Notez que les messages transmis par courriel à Joanick ne pourront plus être transmis au groupe comme ils l’ont été vendredi dernier (les participants n’ont plus accès à une connexion Internet).

Nouvelles en rafale!

Souvenez-vous, vendredi dernier, nous n’avions pas réussi à joindre le groupe. Mélanie nous a expliqué que leur campement était au creux d’une vallée : elle n’a pas réussi à avoir de signal pour nous appeler. Mais tout va bien! Vendredi donc, le groupe a fait 6 h de marche environ sur un dénivelé de 200 mètres. Ils ont atteint une altitude d’environ 4 000 mètres et sont donc un peu fatigués, mais le moral reste bon!

Samedi, randonnée de 3 heures jusqu’à Dole, avec un dénivelé de 500 mètres tout de même! L’après-midi, ils en ont profité pour s’acclimater et se promener aux alentours du campement. À noter qu’ils mangent « comme des cochons » (repas chaud tous les jours, saucisses, chapati, soupe, etc.) et que Mélanie, Claude et Martin risquent de revenir avec quelques livres en plus malgré les kilomètres parcourus!

Dimanche : 4 heures de marche en partance de Dole pour rejoindre Machhermo. Nos aventuriers ont rencontré pour la première fois des Québécois sur le trajet! Arrivés au campement en après-midi, ils ont aussi vu leur première neige…

Lundi, Mélanie commence par nous souhaiter une bonne Action de grâce! Elle nous précise que eux n’ont pas mangé de dinde pour l’occasion (en même temps, cela risquerait d’être un peu lourd à transporter!). Le groupe a marché 4 h 30 pour atteindre Gokyo. La montée était graduelle et s’est bien déroulée pour tout le monde. Mélanie nous raconte que le groupe joue aux cartes tous les jours!

Marie-Josée fait un coucou à son chum et son frère, et leur dit qu’elle est « tellement dans son élément »!

Aujourd’hui, mardi, nous avons eu des nouvelles de nos aventuriers à 5 h 33 ce matin, soit autour de 15 h pour le Népal. C’est le jour 8 de l’aventure! La journée commence très tôt : les participants se sont levés à 4 h 30 et sont partis à 5 h 30 pour l’ascension du Gokyo Ri. Un dénivelé de 570 mètres, et une altitude atteinte de  5 360 mètres! C’est la première fois qu’ils dépassent le 5 000 mètres d’altitude et tout le monde a réussi! La vue en haut était très dégagée, laissant apercevoir un point de vue magnifique sur les lacs turquoise de Gokyo. Retour au campement vers midi et repos bien mérité cet après-midi!

Mélanie embrasse ses deux cocottes Flavie et Manu, et remercie Manu pour sa belle lettre.

Demain, nos participants essaieront de se rapprocher le plus possible du col pour qu’il reste moins de kilomètres à parcourir par la suite. À demain!

Vues extraordinaires sur la chaîne de montagnes

Pour profiter pleinement de Gokyo et de son environnement extraordinaire,  les participants y dorment deux nuits consécutives.

À l’aube, ils débutent l’ascension du Gokyo Ri (5 480 mètres) qui leur offre une vue exaltante sur les plus hauts sommets de la chaîne himalayenne ; peut-être même plus encore que la vue depuis le Kala Pattar!

Au-delà du dernier des lacs visibles, les sommets forment une forteresse : Cho Oyu, Gyachung Kang, Everest, Lhotse et Makalu.

12oct

Retour au campement en après-midi et repos. Nuit en campement.

Un petit mot de Marie-Josée!
Ma chère Josée, c’est à ton tour … Alors, il paraît qu’on vieillit aujourd’hui ma belle ! Alors, en direct du Népal, je tiens à te souhaiter non seulement un très joyeux anniversaire mais aussi tout ce que tu désires et surtout tout ce que la vie a de plus beau à offrir ! 🙂 Je t’embrasse fort xxx