Deux jours de montée bien préparés!

C’est cette fin de semaine que Philippe et Stéphane ont débuté l’ascension du Kilimandjaro. Aujourd’hui, ils profitaient d’une bonne journée de marche (entre 6 et 7 heures) et d’une acclimatation tout en douceur puisque l’altitude était la même,  oscillant autour de 4 200 mètres… Ils rejoignaient leur campement, (4 100 mètres), toujours sur la face nord, avec des vues spectaculaires du sommet déchiqueté de Mawenzi, le plus spectaculaire des trois sommets du Kili.

Empreints de positivisme et d’énergie contagieuse, c’est avec un immense plaisir que nous savourons chacun des textos reçus de nos grands voyageurs. Voici celui qui résume leur journée d’hier…

Levé à 6 h 30, nous sommes partis à 8 h pour le 2e campement (Moir Camp). Une marche de 6 heures qui nous a amenés à 4 200 mètres d’altitude. On aperçoit toujours le sommet du Kili qui se rapproche… So close, yet so far… On ne sera pas au sommet avant un autre 3 jours et demi si tout va bien.  Une belle journée somme toute  🙂  L’ascension du Meru nous a bien préparés à l’altitude, mais quelques effets se font sentir… nausées et légers maux de têtes. Nous sommes aussi exposés à de nombreuses «nouvelles» bactéries qui contribuent à déstabiliser notre système digestif (dois-je rappeler que nous sommes en Afrique 🙂 )…

Ces petits désagréments font partie de l’aventure et surtout, ils ne sont rien comparés aux épreuves que doivent traverser les personnes atteintes de SP sur une base quotidienne. On vous lève notre chapeau (notre tuque pour être exacts) ! Nous voudrions remercier la SCSP d’avoir mis sur pied ce défi, et tous les donateurs qui nous ont permis d’amasser 33 000 $ pour la SP. Mille mercis à Nadia, Isabelle, nos filles, familles, amis et employeurs pour nous avoir permis de partir à l’aventure!

 

Quelques mots des participants à leurs proches:

Simon Clément et Marco St-Pierre : Non y’a pas de funiculaire ni d’hélicoptère en bas de la montagne pour monter sur le top.  Ca fait quelques des jours qu’on marche pis on voit rien.  Va vraiment vraiment falloir monter à pieds.  Pis non le sherpa veut pas que j’embarque sur son dos!

Nadia : Ton chum ronfle, pas de danger que les animaux s’approchent la nuit lors du safari

Isa : La poudre que j’ai apporté pour les pieds va servir à ton chum plus qu’à moi, c’est une question de survie!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s